Jeune France Lambersart : site officiel du club de basket de Lambersart - clubeo

ITW Amélie Pontignies

26 février 2020 - 08:19

Aujourd'hui on met en valeur une bénévole active du club depuis de nombreuses années. De l'Arbre de Noël en passant par les Colosses, le Bar, les Tables, le Banc, sans oublier son rôle de Maman de joueur, nous nous entretenons avec une Femme tous terrains, Amélie Pontignies.

 

Amélie, tu es membre du club depuis de longues années. Peux-tu nous dire comment tu es arrivée à la JFL?

J'ai connu la JFL grâce à mon cher et tendre et à son retour aux sources dans le club où il avait débuté. A ce moment-là, je ne jouais plus au basket de mon côté , ce qui m'a permis de suivre Thibaut et de m'impliquer dans le club : ça me faisait du bien d'être encore baignée dans une ambiance basket. Par ailleurs, l'accueil et la simplicité des dirigeants, encadrants et joueurs m'ont donné envie d'apporter ma contribution.

 

Tu as été joueuse par le passé. Quel a été ton parcours?

J'ai débuté le basket dans le club de mon village, dont mon papa était le président, et dans lesquels ma maman, mon frère et ma sœur étaient licenciés. Le basket, chez nous, est une histoire de famille. Puis j'ai intégré en benjamines le club des SO Armentières jusqu'à 23 ans en N3.

 

Tu joues un nombre de rôles très impressionnant au sein du club. Tu as été entraîneure en jeune, tu es aujourd'hui OTM Club, co-référente du dossier "Colosses aux Pieds d'Argile", co-responsable de l'Arbre de Noël, tu t'investis pleinement au bar quand nous organisons des événements festifs, sans oublier ton rôle de maman en suivant Martin en U11 B.
En espérant n'avoir rien oublié, qu'est ce qui te motive dans tous les rôles que tu joues? Où prends-tu le plus de plaisir?

Ma principale motivation est d'apporter ma contribution dans le fonctionnement du club dans l'intérêt de nos enfants. Ayant grandi dans un environnement très impliqué sur le plan associatif, j'ai conscience de tout le travail effectué dans l'ombre, et le fait d'y contribuer me semble une évidence. Et comme le monde du basket est un milieu que je connais bien et dans lequel je me sens bien, c'est peut-être plus facile pour moi de pouvoir m'y investir.

Le rôle qui me tient le plus à cœur est forcément celui de maman : j'adore être témoin des progrès effectués, de voir les enfants évolués avec un esprit d'équipe. Ensuite, je prends également beaucoup de plaisir dans l'organisation extra-sportive : nous avons autour de nous beaucoup de parents très dynamiques et leur implication me permet de vivre d'autres moments fédérateurs et d'apprendre à connaître d'autres personnes.

 

As-tu un souvenir particulier des tes années JFL?

J'en ai plein : le dernier match à Coubertin, le dernier match de Tib, le premier panier de Martin en compétition, la création de l'hymne des « p'tits blancs »...

 

Le club est en grande majorité masculin. Selon toi, comment trouver sa place en tant que femme au sein du club?

Euhhh , peut-être en portant des mini-jupes ? … Sérieusement, je ne sais pas quoi répondre à cette question car je ne me sens pas moins considérée qu'un homme en tant que femme au sein de ce club (c'est peut-être différent dans d'autres clubs !). Je pense que la JFL est un club qui sait reconnaître et mettre en valeur les efforts et les compétences de chacun, homme et femme confondu.

 

Voir également

Commentaires

déc.
10:00
Coubertin
févr.
14:00
Castel St-Gerard
avr.
14:00
Ferme du Mont Garin
juin
Ferme du Mont Garin